Formation amiante sous section 4

Formation amiante: la règlementation

La réglementation sur la prévention du risque amiante a été renforcée. L'arrêté du 23 février 2012 fixe les modalités de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l'amiante. Si la fibre est interdite en France depuis janvier 1997, elle est toujours présente dans de nombreux bâtiments construits avant cette date. Elle expose également les professionnels du second oeuvre et de la maintenance à de graves maladies respiratoires.

Formation amiante: Qui est concerné ?

Ainsi ce sont près d'un million de professionnels qui sont potentiellement exposés au risque amiante et soumis à cette réglementation. Les métiers sont divers et concernent es agents de maintenance, mécaniciens et outilleurs, ascensoristes, échafaudeurs électriciens, garagistes, imprimeurs, maçons, menuisiers, métiers de la façade et de la toiture, métiers de l'hygiène et de l'assainissement, métiers de la scène et du spectacle, opérateurs de travaux routiers, peintres, plombiers-chauffagistes, génie climatique, poseurs de revêtement de sols, terrassiers, mineurs et carriers, travaux en présence de chaleur, travaux ferroviaires et interventions sur matériels ferroviaires, manutentionnaires, magasiniers, agents de sécurité, agents de bureaux de contrôle, agent de maintenance bâtiment, gardiens d'immeubles. L'INRS nous rappelle que le risque amiante reste sous-estimé dans certaines professions qui peuvent y être exposées. Or, les maladies liées à l'amiante représentent aujourd'hui la deuxième cause de maladies professionnelles et la première cause de décès liés au travail (hors accidents du travail). La prévention de ce cancérogène demeure une des priorités de la santé au travail.

Les formations amiante sous section 4 du CEFIRC

Le CEFIRC, filiale du groupe ITGA spécialiste dans les métiers de l'amiante (diagnostic amiante, analyse des risques, stratégie d'échantillonnage, analyse des fibres) s'est doté d'outils performants et conformes à la réglementation pour proposer en Aquitaine (Pau/Mourenx, Toulouse et Bordeaux) les formations amiante nécessaires à ces professionnels. Pour les activités et interventions sur des matériaux ou appareils susceptibles d'émettre des fibres d'amiante, règlementation amiante - sous section 4, 4 types de population doivent être formés :
  1. Personnel d'encadrement technique : Formation amiante encadrement technique

    L'employeur et tout travailleur possédant une responsabilité au niveau des prises de décisions techniques, des études, de l'établissement des documents techniques ou contractuels, de la définition, de l'organisation et de la mise en oeuvre des spécifications et des moyens techniques. On retrouve dans cette catégorie,
    • Le directeur d'entreprise
    • Le conducteur de travaux,directeur de travaux technico-commercial
    • Le chef de chantier
  2. Le personnel d'encadrement de chantier : Formation amiante encadrement de chantier

    Travailleur ayant les compétences nécessaires pour diriger et coordonner l'exécution des travaux, mettre en oeuvre et contrôler le mode opératoire. On retrouve dans cette catégorie
    • Le conducteur de travaux
    • Le chef de chantier
  3. Le personnel d'encadrement de chantier mixte : Formation amiante encadrement de chantier mixte

    Travailleur ayant les compétences nécessaires pour diriger et coordonner l'exécution des travaux, le mode opératoire. En outre il peut aussi être chargé d'exécuter des travaux et/ou d'installer, de faire fonctionner et d'entretenir les matériels qui lui sont confiés, dans le respect des procédures, du mode opératoire. On retrouve dans cette catégorie :
    • Le chef de chantier
    • Le chef d'équipe
  4. Le personnel opérateur de chantier : Formation amiante opérateur de chantier

    Travailleur ayant les compétences d'exécuter des travaux et/ou d'installer, de faire fonctionner et d'entretenir les matériels qui lui sont confiés, dans le respect des procédures, du mode opératoire. On retrouve dans cette catégorie :
    • Le chef d'équipe,
    • L'ouvrier
    • L'opérateur de chantier
 

Ainsi, avant tout démarrage d'un chantier relevant de la sous-section 4, le chef d'entreprise ou son représentant doit remettre à niveau le document unique des risques professionnels et élaborer les modes opératoires génériques avec les processus de travail. Il adresse ces documents à l'inspection de travail et à la CARSAT (médecin du travail).